Découvertes

Astrid Engberg – Modern Blues

Asrid Engberg - Modern Blues

Mélange sublime de douceur et de puissance, la voix voluptueuse de cette reine des glaces danoise emmène l’auditeur aux confins de territoires inconnus entre jazz et trip-hop, le tout porté par une orchestration léchée.

Astrid Engberg a parcouru le monde et a su en capter la diversité musicale : s’il est bien un qualificatif que l’on peut prêter à Modern Blues, c’est sa constante pluralité. Dans les rythmes d’une part, tantôt indolents, comme sur les ballades éthérées Still Looking For My Tribe ou Flowers on The Ringside -dont la délicatesse du xylophone n’est pas sans rappeler certains titres de Mazzy Star-, tantôt chaloupés et portés par des beats omnipotents (Beat Up (Power of an Army), The Road), voire carrément rock (First World Problems et son refrain frénétique emmené par des riffs énervés). Toute la réussite de l’album réside dans cette constante variation rythmique, construite, étudiée, méticuleuse : Astrid Engberg ose les nappes électroniques, les synthés rageurs, les percussions d’Afrique noire (Wind-Up Monkey, incantation chamanique sur laquelle planent les ombres de succubes voluptueuses), et les incursions soul sans tremollos ni vibes superflus.

Un melting-pot qui aurait pu se transformer en une entreprise sans âme car trop hétéroclite. Il n’en sera rien ici, tant le résultat final impose un style. Voyageuse invétérée, la belle a roulé sa bosse, traversé les frontières et fomenté un album à son image : un souffle de feu sur la banquise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s