Découvertes

Black Mountain – IV

Black Mountain - IV.jpg

Groupe vancouvérois digne héritier du rock psychédélique des années 70, Black Mountain entreprend un opus qui conjugue parfaitement le passé et le présent : jamais ringard, toujours aérien, parfois un peu pompeux, IV a le charme des compositions Floydiennes iridescentes invitant ses auditeurs à l’évasion.

Emmenée par le compositeur Stephen McBean et la chanteuse Amber Webber, la formation Black Mountain a attendu six longues années avant de publier leur projet. Six années qui leur auront permis de mûrir un album qui emprunte les ressorts ‘classiques’ du rock progressif des seventies, tout en incorporant des éléments sonores plus modernes (nappes électroniques, claviers d’ambiance à la Richard Wright dans les solos de Shine on You Crazy Diamond) qui l’empêchent de devenir un pâle ersatz de ses prédécesseurs. Et c’est tant mieux : IV, clin d’œil on ne peut plus appuyé à la discographie de Led Zeppelin, aurait difficilement supporté la médiocrité.

C’est justement ces références assumées qui donneront toute sa consistance à des titres comme Mother Of The Sun (rock heavy ponctué de solos vaporeux et de variations rythmiques), You Can Dream (hymne electro-rock martelé et entêtant), Cemetary Breeding (qui rappellerait aisément les Cure) ou Space To Bakersfield (véritable odyssée stratosphériques où l’on entend les échos de riffs gilmouriens). Black Mountain assume cette identité vintage et brassée, mais la dépoussière à grands coups de trips psychés pour nous proposer une épopée grandiloquente et énergique : et contre toute attente, on en ressort subjugué.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s