Découvertes

Grand Blanc – Mémoires Vives

grand-blanc-x-max-vatble-memoires-vives

Souvent comparés à Bashung et Joy Division, le quatuor lorrain nous livre un brûlot punk à la fois désabusé et romantique, entre cold-wave et chanson française.

Grand Blanc chante la nuit glaciale et inquiétante (Disque Sombre, Bosphore), la pollution, la vie urbaine, belle endormie qui perd les êtres en même temps qu’elle les broie. Les cabrioles verbales du sombre Benoît, éclairées de temps à l’autre par la voix translucide et rêveuse de Camille, donnent à l’album une empreinte à la fois schizophrène et touchante. C’est pourtant dans les titres les plus dark (Montparnasse, Evidence, Samedi la nuit) que la beauté de la prose de Grand Blanc nous prend sans nous étourdir :

Tu rêvais la horde fiévreuse des maladies vénérées
Qui s’en revenaient les heures creuses avec les yeux émaciés
J’ai le cœur sur le siège cuir du taxi qui t’emportait
Reviens me chercher,
J’veux pas finir aux objets trouvés

Tendresse ou Surprise Party ont quant à elles ce charme des fragments pop lancinants qui accompagneraient un road-trip le long d’avenues éclairées par les vitrines de sex shops. Ainsi, l’album oscille sans cesse entre hallucinations rageuses et litanies fluorescentes et saturées, à la frontière du kitsch eighties.

Certes, Mémoires Vives est parfois incertain et n’a pas le charme de ces albums pierres philosophales qui frôlent la perfection. Certains titres s’engouffrent sur des terrains plus adolescents et dispersés (L’amour fou, Désert désir) ; toutefois, force est de constater que ce premier opus ne constitue pas moins l’entrée en matière haletante d’un groupe futuriste et prometteur.

Publicités

4 réflexions sur “Grand Blanc – Mémoires Vives

  1. Bonjour bonjour!
    J’ai écouté l’album de Grand Blanc dès sa sortie et j’ai trouvé qu’en effet, leurs titres étaient « noirs », ce qui fait d’ailleurs l’originalité de ce groupe. J’en ai parlé sur mon blog il y a quelque mois avec « Samedi la nuit », et j’ai eu plusieurs commentaires du type « Ohlala mais Léola qu’est-ce que tu écoutes là??? » Et ça m’a fait rire de voir que peu de gens s’intéressaient vraiment à la musique et aux paroles de ce groupe.
    Sur ce, je vais continuer de regarder ton blog, qui m’a l’air vraiment bien ; Léola 🎶
    http://musicaleomentvotre.wordpress.com

    J'aime

    • Hola Léola et enchantée,
      Merci à toi pour ces encouragements pour ce blog naissant (à peine une semaine ; ) Quant à Grand Blanc, quelques pépites sur cette album parfois inégal mais qui vaut clairement le détour.
      Au plaisir de te lire sur ton blog et de partager avec toi des expériences musicales !
      Ambre

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s